· 

Quand •TSAEY• rencontres Les Pulpeuses

Quand •TSAEY• rencontre Les Pulpeuses


As-tu déjà, toi aussi, été contrarié par la technologie ?

 

Pour tout te raconter, vendredi j'ai rencontré Stéphanie, fondatrice et directrice de publication du magazine en ligne Les Pulpeuses. Mon objectif est de te faire découvrir l'univers de ce magazine (qui, à coup sûr, va te plaire...) !

 

Voulant t'apporter un contenu le plus parfait possible, tant au niveau du fond que de la forme, la petite voix de la perfection me rappelle les critères importants : son check, image ok, interview ready.

 

Bien que l'exercice ne me soit pas familier,  j'ai pris du plaisir à le faire et au montage ... Catastrophe ! Un filtre avait été enregistré. Conséquence, toute la vidéo a été filmée en mode impressionniste, la totalité de l'interview avait subi une overdose de contraste...

 

Alors là, c'est désillusion et compagnie.

 

Est-ce que l'on m'envoie un message pour me faire savoir que je prend la mauvaise direction ??? Etant donné le plaisir que j'ai pris à faire cela, je ne pense pas. Donc, il y a un truc à comprendre la dedans !

 

Ok, prise de recul, activation de la recherche et conclusion que je te livre à toi, mais rien qu'a toi : le filtre porte bien son nom, à vrai dire... c'est logique. J'avoue que toutes ces nouvelles expériences m'impressionnent un peu. Et, ne sommes-nous pas, Stéphanie et moi, impressionnants par notre joie, notre envie et notre bonne humeur ???

 

Seconde chose sur laquelle je m'efforce de travailler au quotidien, la recherche de perfection. Quelle belle leçon.  Je vais choisir de vous montrer cette vidéo à l'image imparfaite.

 

Dernier aspect qui me fait dire que tout est parfait, le magazine Les Pulpeuses s'adresse aux personnes décomplexées et qui s'assument. Je colle parfaitement au thème. 

 

C'est pour toutes ces raisons que je te laisse visionner cette délicieuse interview pour le fond (et pas que pour la forme). La fois prochaine je te raconterais le soucis audio lors d'une autre interview...

 

Jérôme

Écrire commentaire

Commentaires: 0