Le créateur

(version courte)



Jérôme Cauhet à toujours voulu s'occuper des autres. D'abord par le soin en milieu hospitalier. Puis par les vêtements avec l'idée de créer des tenues pour les proches ou les amies. L'apprentissage rime avec ici avec l’autodidacte. Mais cela n'était pas suffisant. Il veut aider les gens à pouvoir coordonner le vêtement en fonction de la personne qui le porte. Il se forme alors en conseil en image sur Lille. Quelques années après, il découvre le développement personnel sous de nombreuses déclinaisons, une idée allait germer, doucement, le temps d'un cheminement.

Pourquoi ne pas laisser la personne être acteur de son bien-être, comme nous sommes acteurs de nos habitudes et envies vestimentaires ? Ainsi, le vêtement n'est plus intrinsèquement un simple textile coupé, travaillé et assemblé. Il devient un nouveau support d'un potentiel mieux-être au niveau du micro (le porteur) et macrocosme (l'entourage, l'environnement). Ainsi, •TSAEY• voit le jour.

 

(version détaillée)

Les débuts

Initialement dans la prise en soin des personnes hospitalisées, Jérôme Cauhet manie une autre aiguille que celle de la seringue. Depuis 2003, il essaie, teste et expérimente la coupe et l'assemblage de tissu, le mariage des couleurs. Tout y passe, du tissu au plastique en passant par le verre cassé. La volonté de se former à de nouvelles techniques lui fait découvrir l'ornement textile avec du métal souple. L'autodidacte est en action. Vêtement de tous les jours ou robe de mariée pour des amis, Jérôme ne cesse de coudre, de broder, mesurer et rectifier. Afin de mieux comprendre le lien entre le vêtement et la personne, il décide de suivre une formation en conseil en image sur Lille.


Le développement personnel

Curieux de nature et guidé par l'envie d'aller de l'avant, Jérôme découvre alors diverses techniques de développement personnel (défini comme les démarches visant à l'épanouissement de la personne vers ce qu'elle aspire à devenir) comme l'EFT, le PEAT, le décodage biologique, le transgénérationnel, l'aromathérapie, les fleurs de bach. Comprendre la relation avec soi-même et avec les autres, écouter ses désirs profonds et s'en donner les moyens avec toutes les émotions positives que cela entraîne. Identifier, comprendre et surmonter les blocages ont été le leitmotiv de Jérôme. Devenir créateur de vêtement, c'était décidé.


Les rencontres

On peut douter au caractère fortuit des rencontres que nous faisons dans notre vie. Toutes personnes peut nous apporter la créativité dont chacun un besoin. Une sorte de relation voire d'amitié symbiotique. Et Jérôme n'y échappe pas. Peinture, broderie, impression sur textile, formation en style. Tout les ingrédients pour une marque, témoin de l'emprunte volontaire d'interactions sociales et de bien-être.


•TSAEY•

Il a donc été logique pour Jérôme de faire une complémentarité entre le vêtement et le développement personnel. Faire de notre garde robe un allié bien-être. Le vêtement n'étant plus relégué à un objet utilitaire et décoratif mais un outil à part entière de notre condition émotionnel. Pour ce faire, Jérôme s'est inspiré de l'aromathérapie en capturant les potentiels positifs des huiles essentielles. Pulvérisé sur les vêtements •TSAEY•, le  spray permet au porteur de passer une journée en toute sérénité...

Jérôme Cauhet CEO & Artistic director